• +213 031 60 65 59/60

Produits

SODIFEROL

veto_product_icon_ruminantsveto_product_icon_equinesveto_product_icon_injectable

Thérapeutique des myopathies

Solution injectable.

Espèces cibles

Bovins, ovins, caprins et équins.

SODIFEROL

Composition :

SODIFEROL Composition


Sélénium …………………. (sous forme de sélénite de sodium) 0,220 mg
Alpha-tocophérol(1) …………………. (sous forme d’acétate) 60,000 mg
Parahydroxybenzoate de méthyle sodique (E219)… 0,900 mg
Parahydroxybenzoate de propyle sodique (E217)…. 0,400 mg
Alcool benzylique (E1519)………….. 0,009 ml
Excipient ………QSP………….. 1 ml

Indications :

Chez les veaux, les agneaux, les chevreaux et les poulains :
– Prévention et traitement des états de carence en sélénium et en vitamine E tels que :
Myopathies
Dystrophies musculaires.

Contre-indications :

Ne pas utiliser si un historique d’hypersensibilité a déjà été rapporté chez l’animal vis-à -vis d’une des substances actives ou pour l’un des excipients.

Ne pas administrer aux chevaux adultes.

Posologie et voie d’administration

Voie intramusculaire et sous-cutanée.

Prévention :

0,022 mg de sélénium et 6 mg de vitamine E par kg de poids vif, par voie intramusculaire ou voie sous-cutanée.
Soit les doses suivantes trois fois de suite à 2 jours d’intervalle :
– Veaux : 1 ml/10 kg
– Agneaux et chevreaux : 1 ml/10 kg
– Poulains: 1 ml/10 kg.
On traitera préventivement les mères un mois avant la mise bas et les jeunes à la naissance ou dans d’autres circonstances.

Traitement :

0,044 mg de sélénium et 12 mg de vitamine E par kg de poids vif, par voie intramusculaire ou voie sous-cutanée.
Soit les doses suivantes tous les jours pendant 3 à 4 jours :
– Veaux : 2 ml/10 kg
– Agneaux-chevreaux : 2 ml/10 kg
– Poulains: 2 ml/10 kg.

Temps d’attente :

Viande et abats : 4 jours

pharmacodynamiques SODIFEROL:

Le sélénium fait partie intégrante des enzymes glutathion peroxydase (GSHPx), qui sont impliquées dans la protection contre le stress oxydatif. Ces enzymes agissent en synergie avec la vitamine E et d’autres antioxydants dans l’élimination des peroxydes toxiques des tissus et la prévention des dommages liés à l’oxydation des membranes.
Dans la thyroïde, le sélénium est nécessaire à la conversion de l’hormone thyroïdienne T4 (thyroxine) en T3 (tri-iodothyronine), la forme active de cette hormone. Le sélénium intervient comme un cofacteur dans les enzymes iodothyronine déiodinase à l’origine de cette conversion de T4 en T3.

La vitamine E (alpha-tocophérol) agit comme antioxydant en protégeant les acides gras insaturés membranaires vis-à -vis des phénomènes de lipopéroxydation.

Le sélénium et la vitamine E agissent conjointement pour protéger les cellules de l’organisme contre les phénomènes d’oxydation. Leur apport est indispensable chez les jeunes animaux et présente également un intérêt chez les femelles en gestation.

Caractéristiques pharmacocinétiques :

Après administration par voie intramusculaire ou sous cutanée, la vitamine E qui est liposoluble, est stockée dans le tissu hépatique et dans les tissus adipeux.
La vitamine E est peu ou pas métabolisée dans l’organisme, son élimination est principalement biliaire.
Les paramètres pharmacocinétiques du sélénium sont considérablement influencés par le statut en sélénium de l’animal et par la composition de son alimentation.