PNEUMOBIOTIQUE

(Poudre orale)

Espèces cibles

Chez les veaux et les volailles

  • Description

Description

PNEUMOBIOTIQUE

Composition :

 

PNEUMOBIOTIQUE Composition

Spiramycine …………………….………..25000 UI
oxytétracycline (sou forme de chlohydrate) ….100 mg

Indications thérapeutiques :

Affections pulmonaires à germes sensibles à la spiramycine et à lʹoxytétracycline.

Contre-indications :

En lʹabsence dʹ un temps dʹ attente pour les œufs, ne pas utiliser chez les volailles productrices dʹœufs de consommation (4 semaines avant le démarrage de la ponte et pendant celle-ci).

Posologie et voie dʹadministration :

Veaux : 25 000 UI de spiramycine et 10 mg d’oxytetracycline par kg de poids vif toutes les 12 heures , soit 5 g matin et soir pour les veaux des 50 kg de poids vif pendant 4 jours
Volailles : 50 000 UI de spiramycine et 20mg d’oxytetracyline par kg de poids vif par jour , soit 1à 2 g de poudre par litre d’eau de boisson pendant 3 à 4 jours.

Temps dʹattente :

• Viandes et abats : 10 jours.
.Œufs : en l’absence de LMR pour les œufs, ne pas utiliser chez les espèces pondeuse productrices d’œufs de consommation, 4 semaines avant le démarrage de la ponte et pendant celle-ci

Conservation :

A conserver à lʹ abri de la chaleur, de la lumière et de lʹ humidité.

Propriétés pharmaceutiques PNEUMOBIOTIQUE :

• lʹoxytetracycline:

Est un antibiotique de la famille des tétracyclines, elle est principalement active contre les microorganismes gram positif et négatif, aérobies et anaérobies ainsi que contre les mycoplasmes, les chlamydiae et les rickettsiae. Une résistance acquise à l’oxytétracycline a été rapportée .une telle résistance est habituellement d’origine plasmatique. Une résistance croisée à d’autre tétracyclines est possible .une traitement continu avec de faibles doses d’oxytétracycline peut aussi entrainer une résistance accrue à d’autre antibiotiques

• La spiramycine :

Est un antibiotique de la famille des macrolides, de caractère base faible, elle est très peu hydrosoluble(1%) et très faiblement fixée aux protéines plasmatiques, ce qui favorise son « piégeage »au sein des tissus ( le taux pulmonaire peut varier de 25 à 60 fois la concentration plasmatique).De plus, la spiramycine a la particularité de se concentrer dans le cytoplasme bactérien, jusqu’à des doses très fortes, créant un phénomène de bactério pause. Environ 80% de la quantité administrée est absorbée en 4 heures au niveau de l’intestin.
Son action est bactériostatique, empêchant la translocation de la fraction 50S ribosomale sur l’ARN messager. Les macrolides font sans doute partie des antibiotiques les plus moins toxiques et son administration orale, même chez les ruminants ne semble provoquer que dans quelques cas rares, des troubles digestifs. L’élimination est biliaire (2/3) et urinaire (1/3).