• Description

Description

Composition :

Deltaméthrine…………………………..…10 g
Excipients………….Q.S.P……………1000 ml
Forme Pharmaceutique:
Solution pour-on
Espèces cibles:
Bovins et ovins(agneaux).
Indications d’utilisation:
Application topique pour le traitement et la prévention des infestations par les poux et les mouches chez les bovins ; les tiques, les poux, les mélophages et les myiases cutanées chez les ovins, ainsi que les poux et les tiques chez les agneaux.

Chez les bovins:

– Traitement et prévention des infestations par les poux broyeurs et piqueurs, y compris Bovicolabovis, Solenopotescapillatus, Linognathusvituli et Haematopinuseurysternus. Également indiqué comme aide dans le traitement et la prévention des infestations par les mouches piqueuses et lécheuses y compris Haematobiairritans, Stomoxys calcitrans, Muscaspp. etHydrotaeairritans.

Chez les ovins :

– Traitement et prévention des infestations par les tiques Ixodes ricinus et les poux (Linognathusovillus, Bovicolaovis) ainsi que les mélophages (Melophagusovinus)
– Traitement des myiases cutanées (Luciliaspp).

Chez les agneaux :

– Traitement et prévention des infestations par les tiques Ixodes ricinus et les poux Bovicolaovis.

Contre-indications :

Ne pas utiliser chez des animaux malades ou convalescents.
Ne pas utiliser en cas d’hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients.
Ne pas utiliser chez les chiens et les chats.
Précautions particulières d’emploi :

i) Précautions particulières d’emploi chez l’animal:

Ne pas appliquer sur ou près des yeux et des muqueuses de l’animal.
Le produit est à usage externe uniquement.
La deltaméthrine étant irritante, éviter tout contact avec les yeux et les muqueuses.
Veiller à éviter le léchage du produit. Ne pas utiliser le produit par grandes chaleurs et s’assurer que les animaux puissent accéder facilement à de l’eau.
Le produit doit être administré uniquement sur une peau saine étant donné qu’il peut être toxique en cas d’absorption due à des lésions cutanées importantes. Toutefois, des signes d’irritation locale peuvent se produire après le traitement, dans le cas où la peau aurait déjà été affectée par l’infestation.
ii) Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux:
Les personnes présentant une hypersensibilité connue au produit ou à l’un de ses composants devraient éviter tout contact avec le médicament vétérinaire.
Le port de vêtements de protection, y compris un tablier étanche, des bottes et des gants imperméables est recommandé pendant l’administration du produit ou la manipulation d’animaux récemment traités.
Retirer immédiatement les vêtements fortement contaminés et les laver avant toute réutilisation.
En cas de projection du produit, se laver immédiatement et abondamment la peau avec du savon et de l’eau.
Après avoir manipulé le produit et avant les repas, se laver les mains et la peau exposée.
En cas de contact avec les yeux, rincer immédiatement et abondamment avec de l’eau courante propre et consulter votre médecin.
En cas d’ingestion accidentelle, se rincer la bouche immédiatement et abondamment avec de l’eau, demandez immédiatement conseil à un médecin et montrez-lui la notice ou l’étiquette.
Ne pas fumer, boire ou manger pendant la manipulation du produit.
Ce produit contient de la deltaméthrine qui peut entraîner picotements, démangeaisons et rougeurs sous forme de plaques sur la peau exposée. Si vous vous sentez mal après avoir manipulé ce produit, demandez immédiatement conseil à un médecin et montrez-lui la notice et l’étiquette.
iii) Autres précautions:
La deltaméthrine est très toxique pour les bousiers, les organismes aquatiques et les abeilles. Elle est persistante dans les sols et peut s’accumuler dans les sédiments. Le risque pour les écosystèmes aquatiques et les bousiers peut être réduit en évitant un usage trop fréquent et répété de deltaméthrine (et autres pyréthroïdes synthétiques) chez les bovins et les ovins, par exemple en utilisant un seul traitement par an sur un même pâturage.
Le risque pour les écosystèmes aquatiques sera davantage réduit en maintenant les animaux traités à l’écart des cours d’eau dans l’heure qui suit le traitement.
Effets indésirables (fréquence et gravité) :
Des réactions au site d’application, incluant squamosis et prurit, ont été très rarement observées chez les bovins dans les 48 heures suivant le traitement.
La fréquence des effets indésirables est définie comme suit :
– très fréquent (effets indésirables chez plus d’1 animal sur 10 animaux traités)
– fréquent (entre 1 et 10 animaux sur 100 animaux traités)
– peu fréquent (entre 1 et 10 animaux sur 1 000 animaux traités)
– rare (entre 1 et 10 animaux sur 10 000 animaux traités)
– très rare (moins d’un animal sur 10 000 animaux traités, y compris les cas isolés).
Utilisation en cas de gestation, de lactation ou de ponte :
L’innocuité du médicament vétérinaire n’a pas été établie en cas de gestation et de lactation.
Les études chez les animaux de laboratoire (rat et lapin) n’ont pas mis en évidence d’effet tératogène.
L’utilisation ne doit se faire qu’après évaluation du rapport bénéfice/risque établie par le vétérinaire responsable.
Interactions médicamenteuses et autres formes d’interactions :
Ne pas utiliser avec d’autres insecticides ou acaricides. En combinaison avec les composés organophosphorés en particulier, la toxicité de la deltaméthrine est plus importante.
Posologie et voie d’administration :
Usage externe : application en pour-on.

Dose :

Bovins : 100 mg de deltaméthrine par animal, soit 10 mL de produit.
Ovins : 50 mg de deltaméthrine par animal, soit 5 mL de produit.
Agneaux (moins de 10 kg de poids corporel ou moins d’1 mois) : 25 mg de deltaméthrine par animal, soit 2,5 ml de produit.

Administration :

Le produit est fourni avec un gobelet doseur.
Bovins : Appliquer une dose de 10 ml à l’aide d’un applicateur approprié.
Ovins : Appliquer une dose de 5 ml à l’aide d’un applicateur approprié.
Agneaux : Appliquer une dose de 2,5 ml à l’aide d’un applicateur approprié.

Site d’application :

Appliquer le produit le long de la ligne médiane du dos au niveau des épaules. Voir les instructions d’indication spécifiques ci-après.
Poux chez les bovins : une seule application éradiquera généralement l’ensemble des poux. Une éradication complète de l’ensemble des poux peut prendre 4 à 5 semaines au cours des quelles les œufs éclosent et les poux sont tués. Il est possible qu’un très petit nombre de poux survive sur une petite minorité d’animaux.
Mouches chez les bovins : là où prédominent les mouches des cornes, le traitement et la prévention des infestations peuvent durer de 4 à 8 semaines.
Tiques chez les ovins : une application entre les épaules permettra le traitement et la prévention des infestations par les tiques chez des animaux de tous âges, pendant une durée allant jusqu’à 6 semaines après le traitement.
Mélophages et poux chez les ovins : une application entre les épaules chez les ovins à toison longue ou courte réduira l’incidence d’une infestation de poux ou de mélophages pendant une période de 4 à 6 semaines après le traitement. Il est conseillé de :
– traiter rapidement après la tonte (animaux à toison courte),
– maintenir les ovins traités à l’écart des ovins non traités afin d’éviter toute ré-infestation.
N.B:
Pour le traitement et la prévention des infestations par les tiques, les mélophages et les poux chez les ovins, il convient d’écarter la toison et d’appliquer le produit sur la peau de l’animal.
Myiases cutanées chez les ovins : appliquer directement sur la zone infestée de mouches dès que les myases sont détectées. Une seule application permet de s’assurer que les larves de mouche sont tuées en peu de temps. En cas de lésions plus avancées dues à la myase, il est conseillé de tondre la laine souillée avant le traitement.
Poux et tiques chez les agneaux : une application le long de la ligne médiane du dos au niveau des épaules permettra le traitement et la prévention des infestations par les tiques jusqu’à 6 semaines après le traitement et permettra de réduire l’incidence des poux piqueurs pendant une période de 4 à 6 semaines après le traitement.
Surdosage (symptômes, conduite d’urgence, antidotes), si nécessaire:
Certains effets indésirables ont été observés à la suite de surdosages. Ainsi des cas de paresthésies et d’irritations ont été observés chez les bovins, ainsi que des mictions intermittentes ou tentatives de miction chez les jeunes agneaux. Ces effets ont été légers, transitoires et ont disparu sans traitement.

Temps d’attente:

Viande et abats : Bovins: 17 jours.
Ovins: 35 jours.
Lait : zéro jour.

Durée de conservation:

Durée de conservation du médicament vétérinaire tel que conditionné pour la vente : 24 mois.
Après première ouverture du conditionnement primaire : 12 mois.