ELIVEC 5mg/ml

Solution pour-on

Espéces cibles :

bovin, ovins, Caprins

  • Description

Description

Composition :

1 ml contient: Éprinomectine, 5,00 mg.
Indications
Traitement des infestations par les parasites sensibles à
l’éprinomectine suivants:
Bovins
Endoparasites
– Nématodes gastro-intestinaux (adultes et larves L4): Ostertagia ostertagi (y compris larves L4 inhibées), Ostertagia
lyrata (seulement adultes), Haemonchus placei, Trichostrongylus axei, Trichostrongylus colubriformis, Cooperia
spp. (y compris larves L4 inhibées), Cooperia oncophora,
Cooperia punctata, Cooperia pectinata, Cooperia surnabada,
Bunostomum phlebotomum, Nematodirus helvetianus, Oesophagostomum radiatum, Oesophagostomum spp. (seulement
adultes), Trichuris discolor (seulement adultes).
– Strongles pulmonaires: Dictyocaulus viviparous (adultes et L4).
Ectoparasites
– Hypodermes (stades parasitaires): Hypoderma bovis, Hypoderma lineatum.
– Acariens: Chorioptes bovis, Sarcoptes scabiei var. bovis.
– Poux broyeurs: Linognathus vituli, Haematopinus eurysternus, Solenopotes capillatus.
– Poux piqueurs: Damalinia bovis.
– Mouches: Haematobia irritans.
Le produit protège les animaux contre des ré-infestations par:
Nematodirus helvetianus pendant 14 jours;
Trichostrongylus axei pendant 21 jours;
Dictyocaulus viviparus, Haemonchus placei, Cooperia oncophora, Cooperia punctata, Cooperia surnabada, Oesophagostomum radiatum et Ostertagia ostertagi pendant 28 jours.
La durée de l’efficacité persistante peut varier pour Cooperia spp. et H. placei 14 jours après le traitement, en particulier chez les animaux maigres et les animaux jeunes au moment du traitement.
Ovins
– Nématodes gastro-intestinaux (adultes): Teladorsagia circumcincta (pinnata/trifurcata), Haemonchus contortus, Trichostrongylus axei, Trichostrongylus colubriformis, Nematodirus
battus, Cooperia curticei, Chabertia ovina, Oesophagostomum
venulosum.
– Strongles pulmonaires (adultes): Dictyocaulus filaria.
– Œstre du mouton: Oestrus ovis.
Caprins
– Nématodes gastro-intestinaux (adultes): Teladorsagia circumcincta (pinnata/trifurcata), Haemonchus contortus, Trichostrongylus axei, Trichostrongylus colubriformis, Nematodirus battus, Cooperia curticei, Oesophagotomum venulosum.
– Strongles pulmonaires (adultes): Dictyocaulus filaria.
Contre-indications
Les avermectines peuvent ne pas être bien tolérées par les espèces non cibles (notamment le chien, le chat et le cheval). Des cas de mortalité ont été signalés chez le chien (en particulier chez les colleys, les bobtails et les races apparentées et croisées) et ainsi que chez la tortue.
Ne pas utiliser chez d’autres espèces animales.
Ne pas administrer par voie orale ou par injection.
Ne pas utiliser en cas d’hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients.
Effets indésirables
Dans de très rares cas (moins d’un animal sur 10 000 traités, y compris les cas isolés), des réactions transitoires de léchage, un frémissement cutané au site d’administration, des réactions locales mineures telles que l’apparition de pellicules et de squames au niveau du site d’administration ont été observées chez les bovins.
Si vous constatez des effets indésirables graves ou d’autres effets ne figurant pas sur cette notice, veuillez en informer votre vétérinaire.
Espèces cibles
Bovins (bovins à viande et vaches laitières), ovins et caprins.
Posologie pour chaque espèce, voie et mode d’administration
Usage pour-on.
Bovins: Administration topique en une seule application à la dose de 0,5 mg d’éprinomectine par kg de poids vif, soit 1 ml de produit pour 10 kg de poids vif.
Ovins et caprins: Administrer par voie externe à la dose de 1 mg d’éprinomectine par kg de poids vif, correspondant à la dose recommandée de 2 ml pour 10 kg de poids vif.
Appliquer la solution pour-on le long de la ligne dorso-lombaire en une bande étroite depuis le garrot jusqu’à la base de la queue.
Chez les ovins et les caprins, lors de l’administration du produit le long de la ligne dorso-lombaire, écarter la toison/pelage et placer l’embout de l’applicateur ou le goulot du flacon au contact de la peau.
Tous les animaux d’un même groupe doivent être traités en même temps.
Afin de garantir l’administration d’une dose correcte, le poids vif de l’animal doit être déterminé le plus précisément possible et la précision du dispositif de dosage doit être vérifiée. Si les animaux doivent être traités en groupe et non individuellement, il faut les regrouper en fonction de leur poids vif et leur administrer la dose correspondante afin d’éviter tout sous-dosage ou surdosage.
Mode d’administration:
1 L: Le bidon est équipé d’un système de dosage intégré et présente deux ouvertures. L’une des ouvertures est reliée au corps du récipient et l’autre à l’applicateur (système de dosage).
Dévisser le bouchon et retirer l’opercule de l’applicateur (système de dosage intégré avec une graduation tous les 10 ml jusqu’à 50 ml).
Presser sur le bidon pour remplir l’applicateur avec le volume de produit nécessaire.
Temps d’attente
Viande et abats: Bovins: 15 jours; Ovins: 2 jours; Caprins: 1 jour.
Lait: Zéro heures.
Conditions de conservation
Tenir hors de la vue et de la portée des enfants.
1 L: À conserver dans l’emballage extérieur de façon à protéger de la lumière.
Une fois ouvert, utiliser dans les 24 mois.
Mises en garde particulières
Précautions particulières pour chaque espèce cible:
Des précautions doivent être prises afin d’éviter les pratiques suivantes, car elles augmentent le risque de développement de résistance et peuvent rendre le traitement inefficace:
Un usage trop fréquent et répété d’anthelminthiques de la même classe pendant une durée prolongée;
Un sous-dosage pouvant être lié à une sous-estimation du poids vif, une mauvaise administration du produit, un manque d’étalonnage du dispositif de dosage (s’il en existe un).
Les cas cliniques suspects de résistance aux anthelminthiques doivent faire l’objet d’analyses complémentaires en effectuant les tests appropriés (par exemple, test de réduction de l’excrétion fécale des œufs). En cas de forte suspicion de résistance à un anthelminthique donné, suite à des tests, un anthelminthique appartenant à une autre classe pharmacologique et présentant un autre mécanisme d’action devra
être utilisé. Jusqu’à présent, aucun cas de résistance à l’éprinomectine (lactone macrocyclique) n’a été rapporté chez les bovins au sein de l’UE. Cependant, des résistances à d’autres lactones macrocycliques ont été rapportées chez certaines espèces de parasites des bovins au sein de l’UE. Il L’utilisation de ce produit doit donc reposer sur les informations épidémiologiques locales (région, exploitation) concernant la sensibilité des nématodes et sur les recommandations indiquant les
modalités à suivre pour limiter les risques d’apparition de résistances aux anthelminthiques.
S’il existe un risque de réinfection, demander l’avis d’un vétérinaire concernant le besoin et la fréquence administrations répétées.
Pour des résultats optimaux, le produit doit s’inscrire dans un programme visant à contrôler les parasites tant qu’internes qu’externes, reposant sur les informations épidémiologiques de ces parasites.
Précautions particulières d’utilisation chez l’animal:
À usage externe uniquement.
Pour une utilisation efficace, le produit ne doit pas être appliqué sur les zones de la ligne dorso-lombaire dos recouvertes de boue ou de fumier.
Le produit doit uniquement être appliqué sur une peau saine.
Pour éviter des effets indésirables dus à la mort des larves d’hypodermes dans l’œsophage ou la colonne vertébrale, il est recommandé d’administrer le produit à la fin de la période d’activité des mouches et avant que les larves n’atteignent ces sites. Consulter un vétérinaire pour connaître la période appropriée du traitement.
Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament aux animaux:
Ce produit peut être irritant pour la peau et les yeux et peut provoquer une hypersensibilité (réactions allergiques).
Éviter tout contact avec la peau et les yeux pendant le traitement et lors de la manipulation des animaux récemment traités.
Les personnes présentant une hypersensibilité connue à l’éprinomectine doivent éviter tout contact avec le produit.
Porter des gants en caoutchouc, des bottes et un vêtement imperméable pendant l’application du produit.
En cas de contact accidentel avec la peau, laver immédiatement la zone atteinte avec du savon et de l’eau. En cas de
projection accidentelle dans les yeux, rincer immédiatement les yeux à l’eau.
En cas de contamination des vêtements, les retirer dès que possible et les laver avant tout nouvel usage.
Ce produit peut agir sur le système nerveux central en cas d’ingestion accidentelle. Éviter toute ingestion accidentelle du produit, notamment en portant la main à la bouche. En cas d’ingestion, se laver la bouche avec de l’eau et demander un avis médical.
Ne pas fumer, manger ou boire lors de la manipulation du produit.
Se laver les mains après utilisation.
Autres précautions:
L’éprinomectine est très toxique pour les organismes aquatiques, est persistante dans les sols et peut s’accumuler dans les sédiments.
Les matières fécales contenant de l’éprinomectine excrétées sur le pâturage par les animaux traités peuvent réduire temporairement l’abondance des organismes coprophages. Après le traitement des bovins par le produit, des taux d’éprinomectine potentiellement toxiques pour les mouches coprophages peuvent être excrétés pendant plus de 4 semaines et peuvent réduire l’abondance des mouches coprophages pendant cette période. En cas de traitements répétés à l’éprinomectine (tout comme avec des produits de la même classe d’anthelminthiques), il est recommandé de ne pas traiter les animaux à chaque fois sur le même pâturage afin de permettre à la faune coprophage de récupérer.
L’éprinomectine est intrinsèquement toxique pour les organismes aquatiques. Le produit doit uniquement être utilisé conformément aux instructions figurant sur l’étiquette.
D’après le profil d’excrétion de l’éprinomectine chez les bovins lorsqu’elle est administrée dans sa formulation pouron, les animaux traités ne doivent pas avoir accès au cours d’eau pendant les 7 premiers jours après le traitement.
En ce qui concerne les ovins et les caprins, le risque pour les écosystèmes aquatiques sera réduit davantage en gardant les animaux traités à l’écart des plans d’eau pendant deux à cinq semaines après le traitement.
Gestation, lactation et fertilité:
Les études de laboratoire (rat, lapin) n’ont pas mis en évidence d’effets tératogènes ou embryotoxiques de l’éprinomectine à des doses thérapeutiques. L’innocuité du médicament vétérinaire a été établie chez les vaches en période de gestation et de lactation, ainsi que chez les taureaux reproducteurs.
Peut être utilisé pendant la gestation et la lactation, ainsi que chez les taureaux reproducteurs.
La sécurité de l’éprinomectine pendant la gestation chez les ovins et le caprins n’a pas été étudiée. L’utilisation du médicament chez ces espèces ne doit se faire qu’après évaluation du rapport bénéfice/risque établi par le vétérinaire.
Surdosage:
Aucun signe de toxicité n’a été observé chez les bovins après administration de 5 fois la dose recommandée. Aucun antidote spécifique n’a été identifié.
Incompatibilités:
En l’absence d’études de compatibilité, ce médicament vétérinaire ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments vétérinaires.
Élimination
Le médicament ne doit pas être déversé dans les cours d’eau car cela pourrait mettre en danger les poissons et autres organismes aquatiques.
Les conditionnements vides et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la réglementation sur les déchets.